Skip to main content

Une délégation du Conseil Économique Social et Environnemental du Royaume du Maroc, s’est rendue à Abidjan dans le cadre de l’organisation par  l’UCESA, d’un atelier international sur “Les défis du dérèglement climatique et les réponses à apporter au bénéfice des populations africaines” qu’abrite la Côte d’Ivoire.

Cette délégation, conduite par Monsieur Ahmed Réda Chami, Président du CESE du Maroc et de l’UCESA, était constituée de Monsieur Younes Benakki, Secrétaire Général du CESE du Maroc et de l’UCESA, Moncef Ziani, membre du Conseil ainsi que de Monsieur Hachim ElAyoubi, expert senior au CESE chargé de la coopération.

Durant cette visite, Monsieur Ahmed Réda Chami, s’est entretenu, le 19 mai 2022,  avec Monsieur Eugene Aka Aouélé, Président du Conseil économique, Social, Environnemental et culturel de la République de Côte d’Ivoire. Saluant la qualité des relations entre les deux institutions, Monsieur Chami a souligné leur rôle dans le renforcement de la démocratie participative et la contribution au processus de développement économique, social et environnemental au profit du bien-être des concitoyen(ne)s. 

Dans ce sens, il a été convenu de mettre en place un groupe de travail conjoint pour formuler des recommandations pratiques à même d’éclairer les décideurs publics nationaux. Les deux institutions se sont également accordées à traiter de concert le thème des chaines de valeur régionale dans les secteurs de l’agro-alimentaire et de l’industrie pharmaceutique.

Objet de cette visite, un atelier international sur “Les défis du dérèglement climatique et les réponses à apporter au bénéfice des populations africaines” s’est tenu le 20 mai 2022. S’exprimant à cette occasion, Monsieur Ahmed Réda Chami a mis  en avant la vision marocaine, impulsée  par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, de codéveloppement Sud-Sud et de mobilisation collective pour des partenariats mutuellement profitables en faveur des peuples africains et dans le respect de leur unité, complémentarité et intégration.

Dans cet esprit, la présidence marocaine de l’UCESA, s’est attachée à porter la thématique de l’impact du dérèglement climatique et les réponses à apporter au bénéfice du citoyen africain.

Ce projet fédérateur a connu des avancées indéniables, dévoilées par Monsieur Younes Benakki; à savoir:

  • la première phase de ce projet portant sur une étude de la perception des citoyens africains face au changement climatique qui a couvert 8 200 citoyen(ne)s africain(e)s sur 16 pays et dont les résultats ont fait l’objet d’une présentation lors de la COP26 ;
  • les actions prévues pour la seconde phase du projet qui sera axée sur les aspects de la mobilité climatique en Afrique et qui seront réalisées en partenariat avec les Nations unies, l’Union africaine ainsi que des universités africaines.
X