La situation sanitaire actuelle et l’évolution de
l’épidémie du Coronavirus nous imposent tous la mise en place de mesures
exceptionnelles.

Ainsi, le CESE du Maroc a adopté une série d’initiatives sur le plan organisationnel, de la solidarité et en termes de contributions intellectuelles:

         1.
Organisation & adaptation

  • Conformément aux mesures prises par le gouvernement afin de stopper la propagation du virus Covid-19, le CESE s’est conformé au confinement et a adopté le télétravail.
  • Tous les locaux du CESE ont été traités et nettoyés avec des produits désinfectants conformes aux normes en vigueur.
  • Les réunions des Commissions permanentes, du Bureau et de l’Assemblée générale ont été maintenues sans aucune modification de calendrier. Ces réunions se tiennent à distance par visioconférence.

La session de l’Assemblée générale du mois de mars a d’ailleurs été et consacrée à l’examen du rapport sur l’intégration régionale du Maroc en Afrique.

2. Soutien & solidarité

  • Le CESE a aussi adhéré à l’effort national de solidarité avec une contribution financière au profit du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus, mis en place sur instructions royales. Ce Fonds a pour objet de faire face aux effets de la pandémie et de soutenir les populations  impactées.
  • Le Président et le Secrétaire général du CESE ont décidé de contribuer au financement du Fonds spécial en versant un mois de leur salaire.
  • Les membres du Conseil ont versé l’indemnité accordée pour leur présence à l’Assemblée générale du Conseil.
  • Le personnel a aussi contribué à cette dynamique bénévole à la limite d’un tiers du salaire d’un mois.

        
3. Contribution intellectuelle

  • Le CESE a apporté une contribution intellectuelle au Comité de Veille Economique pour le suivi des répercussions du Coronavirus, présidé par le Ministre de l’Economie et des Finances. Cette contribution comporte une série de proposition des mesures d’accompagnement visant à réduire l’impact économique et social de cette pandémie. Ces mesures concernent à la fois les ménages et les entreprises et sont d’ordre économique, fiscal, social et sanitaire, etc.
  • Le CESE va s’auto-saisir du sujet de l’informel en vue de formuler des réponses globales et inclusives qui bénéficient à l’ensemble des citoyens.
  • Le CESE a aussi de décidé de reconsidérer le programme initial des auto-saisines pour cette année de manière à ce que les sujets correspondent à la nouvelle conjecture imposée par cette pandémie.

  Activités de l’UCESA

  • S’agissant des activités prévues dans le cadre de la feuille de route, les activités seront maintenues et adaptées au contexte actuel.
  • Une communication régulière au cours de cette période sera maintenue et servira à recueillir les différentes propositions des membres. Des dispositions ont été prises pour faciliter la communication et les échanges en visioconférence.
  • La crise sanitaire engendrée par le Coronavirus COVID-19 illustre la nécessité de promouvoir une solidarité organisée. A cet égard, il est proposé d’intégrer la dimension de la solidarité, comme objectif fondamental des stratégies de coopération, qui vise à apporter des réponses collectives aux crises régionales d’ordre économique, sanitaire, environnemental et sécuritaire.

L’UCESA
saisit cette occasion pour confirmer à nouveau sa disponibilité à l’endroit des
membres et partenaires pour recueillir les propositions et partager les bonnes
pratiques visant à faire face à cette crise inédite.

X